Concours agility CCSEA (au Lion d'Angers)

Publié le par Katia

Hier, nous avons donc fait un concours d'agility, organisé par le CCSEA au Lion D'Angers.
Lever 6h10, départ au plus tard 7h10, en espérant arriver pour 7h45, le début du conours ayant lieu normalement à 8h15. En réalité il a débuté à 8h00, mais commençant par les C, nous avons largement eu le temps de faire un petit tour, visiter les lieux (un stade de foot). Bref un endroit sympa, spacieux, pleins d'espaces vert mais pas un pet d'ombre.

Prévoyant de la pluie, j'avais prévu une tenue de rechange et mes crampons.
Mais le temps a été vraiment clément, les orages ont tourné autour du stade toute la journée, sans déverser sur nous une seule goutte d'eau, donc nous avons eu beau, chaud et parfois un peu de vent.

Une organisation sans faille, des résultats un peu longs à venir. Mais une ambiance au top, il faut dire aussi que les plus gros compétiteurs n'étaient pas présents au RDV, faute à des qualif déjà obtenus et une régionale la semaine prochaine. Du coup on était seulement 10 pour les A, dont 3 du club. et seulement 4 en premier degré.

Bref, les parcours étaient jugés par l'assesseur de Mme Jourden Mariannick, assesseur que l'on avait eu à Villevêque et avec lequel j'avais eu les soucis de croquettes, sur le terrain, lui et moi on avait vraiment mal commencé.
Hier il nous a proposé des parcours faciles (ou bien est-ce moi qui progresse?), tout à fait à notre portée, donc c'est entousiasmant!

Premier parcours l'Open, généralment, on ne brille pas dans cette épreuve, on doit être des diesels et mettre du temps à chauffer, mais là le parcours, me semblait faisable pas de difficulté majeure. Bref, on devait ne pas trop mal s'en sortir, j'étais vraiment confiante.
Les gens respèctent rigoureusement le sas d'entrée, ce qui facilite grandement la vie, Ambrouille est à l'écoute, je la mets au départ, et c'est parti, un parcours parfait de la part de mon petit chien, sur la fin, par contre la maitresse couaque (une hésiation qui m'a paru une éternité) je sais que je ne dois aps aller en face, mais je ne me souviens plus ou je dois aller, heureusement Christelle (notre entraineur) était pas loin et m'a crié "Non", je regarde autour de moi et me souviens...enfin, et tourne à droite.
Du coup Ambrouille me sentant hésiter, elle continue à avancer, ben oui on est sur le terrain pour avancer, mais elle est vraiment à l'écoute, je la rappelle, elle revient aussitôt, sans "broncher".

On finit le parcours sans faute, excellent. On s'est vriament fait plaisir, Ambrouille et moi, elle me saute dans les bras, je suis fière de nous, on se classe premières.


Deuxième parcours, quasiment à suivre (disons le temps de changer le parcours) le premier degré.
Peu de changement par rapport à l'Open, un parcours encore plus facile, rien qui ne me fasse peur.
On démarre, Viens rapidement la passerelle, un obstacle où je dois pousser Ambrouille à fond pour qu'elle ne s'arrête pas en chemin, en réalité au début de la descente, là elle la passe pas trop mal, mais sur la dernière zone de la passerelle, avant même de mettre une patte dedans, je ne sais encore pourquoi, mais elle saute à côté...Une faute, notre deuxième partie de brevet (que l'on toucahit du bout du doigt viens de s'envoler, c'est rageant, et comme c'était mon objectif, je baisse les bras) oui je sais c'est pas beau...
Du coup j'ai du mal à me remettre dans la course et oublie un peu l'enchainement des obstacles. Cependant on finit le parcours brillamment et rapidement ce qui nous vaut une deuxième place. Ca dégoute encore un peu plus je dois l'avouer. Ambrouille qui ne me fait jamais de faute de zone, je dois l'avouer avait vraiment mal choisit son moment... Je reste sur ma faim, un peu dégoûtée, car vraiment c'était un beau parcours en dehors de cette erreur, et en plus vraiment à notre portée.



Puis viens une longue pose déjeuner, on essaie de se trouver un petit coin d'ombre, suffisament loin du terrain pour laisser se défouler Ambrouille et Argos, pour se défouler, ils se défoulent fallait voir la langue qu'ils tiraient, je crois qu'Ambrouille pourrait crever de jouer, tant elle ne veut pas perdre.
Par exemple, quand on fait semblant de lancer un jouet, mais qu'on ne le lance pas vraiment généralement le chien comprend vite et ne prend plus d'avance, en temps normal, Ambrouille le fait au bout d'une fois ou deux où elle s'est faite avoir, mais là, rien à faire elle y va à chaque fois, à chaque leurre, parce qu'elle ne veut surtout pas perdre, elle veut être la première, et en plus à chaque fois elle y va à fond.
Du coup elle se fatigur, beaucoup, trop certainement d'autant qu'il commence à faire vraiment chaud et la faire se reposer dans la voiture qui se retrouve en plein soleil, n'est pas du meilleur repos, même en essayant les courants d'air.

Bref, c'est la reprise et c'est nous qui commençons le GPF, je suis certainement un peu fatiguée, le parcours est un peu plus dur au niveau des placements, mais rien d'irrémédiable.
Ambrouille vient sans trop de difficulté au départ. on se lance, une haie, le pneu et le toit, oui mais juste à côté il y a une haie qui l'appelle, alors j'ai beau dire "toit" elle le dépasse allègrement, je la rapelle au pied et lui demande de monter le "toit" elle s'y attelle mais sans élan, et redescend, un refus, du coup je me dis elle n'y arrive pas sans élan, et s'étant déjà blessée à Laval en insistant sur cet obstacle sans élan, je me dis qu'il faut que je lui fasse prendre de l'élan, j'essaie bien, mais Ambrouille ne voyant aucun obstacle derrière elle refuse de reculer, et reste au pied de ce fichu toit, sans bouger, deuxième refus, malgré les trucs qui marchent habituellement, Ambrouille n'est pas dupe, le juge me dit de la lancer (oui mais au risque de la blesser, je veux qu'elle recule, qu'elle prenne un peu d'élan), Mme Jourden s'approche ce qui fait inévitablement bouger Ambrouille, elle vient vers moi et je peux la relancer aisément sur cet obstacle qu'elle passe bien sûr, sans me décourager, je persévère sur ce parcours et on finit sans faire d'autres fautes ou refus, dans un temps bon pour le reste du parcopurs j'imagine, mais on a tellement perdu du temps devant le toit que je m'attends à ne pas être classée.
Effectivement, dépassement de temps, donc non classée, avec deux refus de comptabilisés.
Ca reste difficile, car Christophe ne comprend pas pourquoi je n'ai pas essayé de la lancer sans élan. C'est toujours tellement plus facile quand on n'est pas dedans. Pour moi c'est sûr elle n'y serait pas arrivée, maintenant cela me motive pour travailler cet obstacle en force, afin de ne plus me retrouver dans cette situation.


Enfin dernier parcours, on a essayé de se reposer, en vain, il y avait bien trop de passages, on accuse le coup d'une longue journée au chaud sans repos, l'une et l'autre. A la préparation avant le sas Ambrouille, ne fait plus la course et court mais loin d'être à fond. Le jumping et faisable, en plus c'est ce qu'on avait travaillé la veille à l'entrainement, alors pas d'excuse, on doit y arriver.
Ne cherchant rien dans un jumping, on cherche la gagne, aller à fond et surtout se faire plaisir.
C'est chose faite, sans faute, encore un excellent, le troisième de la journée, on se classe 4èmes loin derrière les premiers (un shetland), je crois qu'on accuse le coup de cette longue journée et de cette trop longue partie de jeu avec Argos, qu'elle idée d'avoir une chienne qui veut à tout prix gagner.
Christophe me dit que là encore je l'attends trop, que je dois aller plus vite, et c'est sans doute vrai. Mais en tout cas, on s'est éclaté, vraiment beaucoup de plaisir, avec un public du feu de dieu.
D'ailleurs Ambrouille montre bien son enthousiasme dans cette épreuve, sur la dernière haie, elle fait une envolée, j'ai même cru qu'elle allait me faire une roulade avant ou quelque chose de ce style, elle m'a fait un joli poirier, ou le cul a bien failli passer devant la tête.

 

Bref, les points positifs, nous avons réglés les problèmes de la table, et l'écoute.

Maintenant je dois encore travailler la passerelle pour qu'elle redevienne rapide, et surtout ma vitesse et ma mémoire.

A voir sur le prochain concours qui aura lieu le 22 juin à La renaudière, sachant que la veille nous aurons fait le concours de flyball.

Publié dans Petites anecdotes

Commenter cet article

CELINE 21/05/2008 09:14

Ambrouille nous a vraiment montré de quoi elle était capable. On sent vraiment que tu as bossé pour capter son attention quand elle bloque.Bravo.

Katia 22/05/2008 07:53


Merci Céline. Tes compliments me vont droit au coeur.
J'ai encore pas mal de travail sur moi à faire, pour continuer notre progression, mais on va ya rriver, un plus chaque fois, j'espère, sans perdre de vue qu'avec un jack il y a des hauts, mais il y
a aussi des bas...