Notre deuxième épreuve de travail au TA

Publié le par Katia

Ce dimanche se déroulait dans le cadre de la Nationale d'Elevage des russells terriers, une épreuve de travail au TA à Sablé également.

Le même Ta où Ambrouille à notre grande surprise avait obtenu son CACT. Hier pas de chance au tirage au sort, on passe dans les derniers, alors que cette fois-ci Ambrouille n'avait pas ses chaleurs.

Je crois que le fait de passer en fin d'après-midi, a vraiment pénalisé Ambrouille, car il a fait chaud et peu humide ses derniers jours du coup le Terrier était complètement poussiéreux.

Ambrouille passe sa journée dans la voiture pour qu'elle ne s'inquiète pas de trop, et aussi qu'elle se repose. Par chance nous trouvons des places assez éloignées donc peu de bruit et à l'ombre.
Je sors Ambrouille régulièrement et joue avec elle. Une chienne super, même avec les autres chiennes.

Puis vient notre tour, où presque je vais donc chercher Ambrouille, la prépare, sans m'approcher de trop, mais elle sent rapidement les renards et veut y aller, elle tremble d'excitation, je suis ravie qu'elle ait encore envie d'y aller.

Puis c'est à nous la juge nous reconnait, et dit d'Ambrouille que c'est une chienne bien éduquée. Ambrouille tremble de tous ses membres.

Je la mets devant le terrier Ambrouille sans aucune hésitation file dedans, va jusqu'à la grille et aboie, d'une façon puissante mais pas en continu, comme elle l'a fait la dernière fois.
Puis il ouvre au renard, qui s'en va mais pas trop loin, puis il hésite à partir, Ambrouille continue d'aboyer, mais moins efficacement d'ordianire, puis elle se met à tousser, et recule retourne dans le sas dans un nuage de poussière.
Je parviens à la relancer à l'intérieur mais alors que sa grille est ouverte et qu'elle pourrait aller à la poursuite du renard elle s'arrête à la première maire et ne va pas plus loin, puis elle ressort à nouveau et cette fois-ci ne veut pas y retourner.
Elle a beaucoup toussé, et vomi de la bile mélangée à de la poussière. On se retrouve donc éliminées.

Le point positif c'est qu'elle en avait quand même envie, elle était très motivée, mais la poussière était de trop pour ma chochotte semble-t-il.
Les juges m'ont dit qu'il fallait l'entrainer, et alors que j'allais me décider à le faire, des chasseurs au Naturel m'ont dit qu'un terrier naturel n'était jamais poussiéreux, et que cela ne servirait donc à rien.
On réessaiera une prochaine fois, il est quand même dommage de ne pas avoir obtenu de qualificatifs ce jour là car ce n'était pas les mêmes juges que la dernière fois.
Mais bon pour nous rassurer beaucoup d'autres chiens qui tournent habituellement n'ont rien fait, de plus, sur 41 chiens présents, seuls 17 ont été classés.

Cela veut dire beaucoup aussi.

Mais cela reste un super terrier, avec un super cadre.
J'espère juste une chose, qu'Ambrouille ne se souviendra pas trop longtemps de cette poussière et que la prochaine fois elle foncera comme à l'accoutumée à l'intérieur du terrier.

Publié dans Travail de chasse

Commenter cet article