J'ai faillit oublier, Ambrouille la voleuse, non juste opportuniste.

Publié le par Katia

La semaine dernière, la mère à Christophe préparait des sardines grillées sur un grill électrique, cette cuisson faisant beaucoup d'odeurs, elle décide de le faire dans la véranda, et n'ayant rien pour poser le grill, le laisse à terre, avec les 6 sardines à côté en attendant que le grill soit chaud.

Comme il fallait une rallonge, la porte fenêtre ne fermait plus, du coup elle prend soin de mettre Ambrouille hors de l'arrière cuisine, et surtout de fermer la porte (qu'Ambrouille veut qu'on laisse toujours ouverte). Mon beau-père n'étant pas au courant, ouvre la porte, laisse passer Ambrouille et n'y prête guère attention, et laisse donc la porte menant à l'arrière cuisine entrouverte.

Au bout d'un certain temps relativement court tout de même connaissant la belette, ma belle-mère s'aperçoit que la porte de l'arrière-cuisine est ouverte, et demande aussitôt où se trouve Ambrouille, mais tout en demandant, se dirige droit sur le grill, effectivement Ambrouille n'avait eu aucun mal à ouvrir la porte fenêtre, et avait dû se dépêcher de profiter d'une telle opportunité, à sa hauteur.

Malgré ses appels, Ambrouille se dépêche de finir d'engloutir, sa deuxième sardine, avant qu'elle ne fut rattrapée et mise en dehors de cette pièce.

En attendant bien que crue, Ambrouille a eu grand soif en cette soirée, divine à son goût, sans nul doute, car n'ayant eu vent de cette aventure qu'après son repas Ambrouille a reçu une ration complète de croquette, autant dire qu'elle a pu aller se coucher repue.

Depuis, à chaque fois qu'Ambrouille va dans la véranda, elle prend soin de vérifier qu'il n'y ait pas d'autres sardines.

Quelle saloperie!!!

SAns doute a-t-elle eu une pensée pour mes beaux-parents au régime tous les deux, en se disant que deux sardines de moins serait sans doute mieux.
Ahlala, ces jacks ils nous feront perdre la tête. Ca j'en suis sûre!

Publié dans Petites anecdotes

Commenter cet article