Notre long week-end de 5 jours en Charente.

Publié le par Katia

Mardi soir: Arrivée à Cognac. Ambrouille sort de la voiture et cherche à faire son pipi (disons plutôt qu'on lui demande de le faire). Mais personne ne nous attend. Pourtant il n'est pas tard. Mais si la cloche sonne, c'est que quelqu'un à ouvert la porte, je me précipite, en passant je fais très rapidement une lèche à la mère de mon maître qui a laissé la porte entrouverte, je me rue à l'intérieur de la maison pour y chercher ma copine.
Mais elle n'est pas là, alors je ressors rapidement et je finis quand même par lui faire la fête.

Mercredi: Ce midi j'ai pu goûter pour la première fois des cerises, et bien j'adore! Dans l'après-midi on va à Sireuil, là je retrouve Pléïa qui ne veut toujours pas être ma copine, tant pis j'insiste. Puis on va faire une longue promenade le long de la route, pour accompagner la mère de ma maîtresse qui doit récupérer sa voiture qui se trouve au garage.
On dit que les JRT sont des chochottes, mais vous ne connaissez pas Pléïa qui refuse de marcher dans l'herbe, c'est vrai que celle-ci faisait un peu mal aux pattes, elle était sèche et dure, mais moi quand ma maîtresse dit au pied, je n'ai pas le choix, alors que Pléïa s'est assise sur son cul et a refusé de bouger, du coup il a fallu que sa maîtresse la porte, nous ça nous a beaucoup fait rire.
Ensuite Nous sommes rentrées que toutes les deux ma maîtresse et moi mais à une vitesse accélérée car ma maîtresse ne voulait pas se faire rattraper par sa soeur.
Du coup j'étais un peu fatiguée. MAis j'étais ravie, car c'était la première fois que je demandais explicitement à aller me promener, j'avais pris ma laisse et l'ai ramenée à ma maîtresse évidemment ça voulait tout dire, j'étais déjà un peu fatiguée, mais je restais vigilante jusqu'à ce que l'on sorte se promener. Youpi!!!

Jeudi: On a pas fait grand chose avec mes maîtres, ah si j'ai reçu pour la première fois un os de boeuf, ben fallait voir comme il m'a plu. Mais ils étaient pénibles à me demander tout le temps de le leur montrer (en réalité on voulait asseoir notre autorité), bien évidemment comme je suis bien élevée je le leur donnait, même quand j'étais au fin fond de ma niche pour que l'on ne me dérange pas. Après j'ai même partagé avec ma copine Biscotte, mais de toute façon c'est pas avec ses dents de shih-tzu de 5 mois que mon os risquait quelque chose. Même si mes maîtres n'ont pas tout de suite eu confiance en moi.
Bref une bonne journée et un os qui m'aura occupé un long moment. Mes maîtres ont dit qu'ils essaieraient de m'en trouver d'autres. Pour quand ils me laissent seule à la maison.

Vendredi:  Ma maîtresse se lève et remarque chez moi une grosseur sur ma mamelle j'ai encore le droit à une visite chez le vétérinaire je vous raconterai plus tard. Donc visite chez la véto, quelle chance pour Ambrouille car les femmes je les aime mieux, en tout cas je les crains moins. Donc rien de grave, sans doute une piqûre d'insecte ou une réaction allergique. Toujours est-il que ça avait bien diminué, cortisone pendant 3 jours, mais déjà les premiers cachets sont plus faciles à prendre, quoiqu'il en soit même si ça n'avait pas été le cas, ma maîtresse avait prévu du dentifrice.

Samedi: Mes maîtres sont allés au resto sans moi, mais j'ai été plutôt sage. Après on est allé faire un tour au bord de la Charente, il y avait des tas de gens, normal un triathlon était organisé. Par contre la cortisone me fait faire de nombreux pipis, et ma maîtresse est très vigilante, parce qu'une fois que je joue, difficile de m'arrêter, alors dès qu'elle voit que je fais ma tête de coupable (elle me connaît bien) elle me sort, et effectivement ça pressait, du coup on rentre très vite pour ne pas interrompre le jeu trop longtemps dès fois que la bonne âme joueuse aurait changé d'avis...
A la charente, j'ai appris à pêcher des objets au fond de l'eau, feuille morte ou cailloux je progresse, mais ne m'y baigne pas, remarquez ma maîtresse disait qu'elle était pas très chaude elle non plus. Sinon j'ai été admirablement sage, voire étrangement très obéissante. En fait, je n'ai pas l'habitude de faire une super marche au pied, mais aujourd'hui impeccable. Ma maîtresse aurait sans doute pu lâcher la laisse et je serai (peut-être) restée à son pied, mais ma maîtresse manque encore de confiance en moi à ce sujet, et elle a sans doute raison, car parfois je suis imprévisible. Mais déjà mes maîtres étaient impressionnés. (Mais peut-être était-ce là un effet de la chaleur? dixit la maîtresse. LOL!!!)
Samedi soir il y a eu un feu d'artifice chez les voisins, le bruit ne m'a pas fait peur, mais la lumière dans le ciel alors ça, c'était vraiment dur. Moi qui sortait pour faire mon dernier pipi du soir je ne me sentais pas du tout rassurée, et toutes ces lumières dans le ciel qui ne cessaient de se refléter dans la piscine puis sur les murs s'étaient insoutenables, alors pour une fois que ma maîtresse avait laissé la porte de la maisson ouverte je suis allée me précipiter dans ma niche.
Ma maîtresse a entendu, patiemment avec un jouet que le feu s'arrête et que je me décide à sortir, puis je suis sortie, avec le jeu j'ai un peu repris confiance en moi et j'ai pu me laisser aller quelques instant pour faire mon pipi, mais pour ce qui est du caca là pas question ce serait vraiment me mettre en danger. Moi qui dormait si bien dans ma niche, je comprends pas pourquoi on est venu me réveiller, du coup cette sortie qui d'habitude ne s'éternise pas a duré près de 40 minutes voire un peu plus. Mais est-ce que c'est de ma faute à moi. Ensuite je me suis mise à observer le ciel, je crois que c'était la première fois que ça m'intéressait, et j'ai découvert les étoiles et bien ce jour là je n'ai pas trouvé ça très rassurant.

Dimanche: Ca sera le grand départ, je vais vite m'en rendre compte car les valises je connais, après je les suis à la trace mes maîtres, il ne faudrait quand même pas qu'ils m'oublient, ici ou ailleurs, moi ce que je veux c'est être avec eux, c'est tout.
Malgré cela, ça ne m'a pas empêché d'attraper une jeune palombe! (Cf l'article "Ambrouille chasse naturellement...")

Publié dans Petites anecdotes

Commenter cet article