On commence à sortir de la crise d'adolescence

Publié le par Katia

Non, ça n'a pas été court, quand on le vit, c'est toujours très long. Mais on a décidé de prendre le taureau par les cornes, et cela semble fonctionner.
    Je m'explique, même si Ambrouille n'est pas très câline, l'affection qu'on lui porte lui tient à coeur. ALors on a décidé de l'ignorer, et surtout de ne pas la câliner, sauf si ce qu'elle faisait était exécuté sur ordre.
Du coup en quelques jours, nous voyons déjà des progrès, elle retourne à la niche presque à chaque fois qu'on le lui demande, on obtient de nouveau le "pipi" sur commande, dès qu'on l'appelle elle revient. Maintenant, il est vrai qu'on ne peut la tester vraiment (notre méthode et la chienne avec ses résulats) puisqu'on ne retournera pas au club avant fin aout.

Mais bon ça va mieux, on est moins en conflit, elle et moi et du coup elle cherche davantage les câlins.

Publié dans Petites anecdotes

Commenter cet article