Notre première nuit en camping, le 30 mai. Juste Ambrouille et moi.

Publié le par Katia

Du coup pour ne pas avoir à nous lever trop tôt le lendemain, concours au TA oblige, nous sommes allée couchée au camping avec notre tente quechua, enfin l'abri plus la chambre.
J'ai donc installé l'abri nous avons travaillé dedans, enfin j'ai, on a mangé, Ambrouille a été mettre sa zone, chez les voisins qui avaient eux aussi des chiens, ben oui il faut être polie avec les voisins, elle a donc finie par être attachée, vive la vie en camping...
Non sérieusement quand elle a compris que  si elle sortait des clous, elles serait attachée, elle a eu vite compris.

Bref ensuite j'ai préparé la chambre, et comme je ne veux pas qu'Ambrouille marche ou se promène dedans , à cause de mon lit et mon sac de couchage à moi, je l'avais mise dehors, mais Ambrouille était si fatiguée, qu'elle est montée dans le coffre pour s'y endormir. au milieu de toutes les affaires bien entendu, cela ne devait pasêtre très confortable mais tant pis.




































Et puis on s'est couché pas tard, car j'étais fatiguée, mais à 21h il fait encore jour dehors, donc Ambrouille me regardait de sa niche l'air de dire mais qu'est-ce qu'on fout...
Et moi rapidement je me suis endormie et n'ai plus fais attention à ma belette.
Au milieu de la nuit catastrophée je me réveille, ne sachant plus vraiment où je suis, je ne reconnais rien de l'organisation faite la veille, la niche d'Ambrouille n'est plus à la même place, je ne retrouve pas mon téléphone, je me dis que quand même, je l'aurai bien sentie si j'avais déplacée Ambrouille et sa niche...Mais en réalité c'est moi qui avais tourné, mais comme les matelas de camping sont extrêmement fins, je ne me suis pas rendue compte du moment où je l'avais quitté, c'était à peu près aussi confortable à même le sol. Je me suis alors remise dans le bon sens et me suis rendormie.
Sauf que le matin, la chambre n'occulte pas toute la lumière loin de là, à 5heure nous étions réveillées, enfin disons plutôt que je m'étais aperçue qu'il faisait jour, mais mon horloge me disait que j'avais encore le temps, mais un regard pesait sur moi, la belette était réveillée, faute à la lumière et attendait sagement en me dévisageant que je me réveille.
Je lui ai dit que ce n'étais aps encore l'heure, et qu'elle devait faire dodo encore, quelques minutes plsu tard j'ai fini par me rendormir, elle aussi, mais très vite il y eut une certaine agitation autour de nous, car il y avait une grosse compétition de boule juste à côté, du coup il y avait aps mal de monde qui dormait au camping et qui comme moi se levait assez tôt pour partir en compétition.

On a vite pris notre petit déjeuner, plier bagages, la tente, et sommes partis sur le lieu de rdv.

Publié dans Petites anecdotes

Commenter cet article