Remake d' "Urgences"

Publié le par Katia

Salut moi c'est Carol Hattaway, et Lundi soir Doug Ross, m'accompagnait, comme un patient un jack russell de 4 ans, avec une boiterie intermittente mais qui dure depuis mercredi d'avant...
Alors pour notre défense, comme je l'ai dit cette boiterie n'était pas constante, du coup, bien qu'ayant regardé sa patte, on n'avait rien vu, après " jours de repos complets, on l'emmène se promener, et là rebelote, Ambrouille ne pose pas franchement sa patte arrière gauche, on dirait qu'elle ne s'appuie que sur le bout de l'ongle, puis finit par marcher sur trois pattes. Mais elle ne semble pas souffrir non plus, car dès qu'elle piste un gibier, elle se remet à sauter, courir, flairer, comme si de rien n'était. Donc cela ne doit pas être grave non plus.

Mais nous avons ce week-end la reprise d'agility avec notre premier concours en 2, alors evidemment il est urgent de régler ce problème qui commence à durer.

Je (Carol Hattaway) prends donc Ambrouille sur les genoux, et commence l'auscultation, au premier coup d'oeil rien, mais au toucher, une certaine sensibilité apparaît, au niveau du coussinet central.

En y regardant de plus près, j'aperçois une épine enfoncée dans ce coussinet.

Je vais donc chercher ma pince à épiler, mais le hic, c'est que c'est une pince spéciale épilation, et ce n'est pas l'idéal.
Je pars donc à la recherche d'une autre pince à épiler, ma patiente sous le bras, pour qu'elle ne s'échappe sans l'avis médical.
Je parviens à trouver une autre pince, mais, je casse le bout de l'épine qui sortait. Là, je fais appel à Doug Ross, celui-ci se rend bien compte qu'il est impossible de retirer l'épine avec la seule pince à épiler, il me demande donc ( son assistante Carol Hattaway), d'aller lui chercher une épingle.

Alors là, quand je ( moi Ambrouille) l'ai vu j'ai vraiment eu peur, et j'ai vainement essayer de m'enfuir, à faroce de jouer à l'asticot, je me suis faite engueulée par Dr Ross, et son Infirmière Hattaway. Du coup, ben je me suis tenue à carreau, les soins m'ont paru interminable:
- Pince
- Epingle
- Pince...

Bref, ils ont enfin fini par retirer cette fichue épine que j'avais dans le pied depuis déjà plusieurs jours. Cette dernière ne mesurait pas moins d'un demi-centimètre. Normal que ' n'étai pas à l'aise à chaque promenade.
Suite à quoi j'ai eu le droit à une sésinfection de mon pied au Dakin, incroyable le trou qu'il y avait.

Et comme tout bon pédiatre qu'il est Doug Ross, et son assistante Carol Hattaway, m'ont récompensé pour mon courage, avec un comprimé de Pet-Phos.

Maintenant la vie reprend son cours.
Ce matin Maitresse m'a emmené courir, je me suis éclatée, sans aucune boiterie.

Publié dans Santé

Commenter cet article

Tatarinette 02/09/2009 17:30

et bien tu vois, tout est bien qui finit bien!!!Courageuse Embrouille!!! j'adore ton nom, il a l'air de bien t'aller!!!Calins

Katia 02/09/2009 17:37


Merci Tatarinette, Ambrouille s'écrit avec un A, elle ne nous cause pas trop d'embrouilles. Mais disons qu'elle met toujours la tête où d'autres n'oseraient même pas mettre leurs fesses.
Alors ben parfois ça coince.
Pour une fois plus de peur que de mal, et on a pu gérer ça nous même.