Premier entrainement au Terrier Artificiel

Publié le par Katia

Deuxième entrainement ce vendredi au broussaillage sur lièvres et 1er entrainement au TA
Donc rdv était donné à 9h30, il avait bcp plu tout le chemin, et bien que bien équipé on espérait une accalmie au moment d'être devant le terrier et ce fut chose faite pas une goutte le temps qu'on était là-bas.
Une petite précision avant de commencer réellement notre récit, les renards qui servent à l'entrainement sont des renards habituellement confrontés à des jagd terriers, qui eux doivent "mordre" le renard, du coup il me semble qu'ils ont plus de caractère, sont moins craintifs et vont d'eux même au contact du chien s'ils sentent celui-ci pas assez sûr de lui.

Donc on commence notre entrainement au TA, il faut dire que dans cet objectif, en partant du girouard lundi, nous étions passés par le TA, il n'y avait pas de renard, mais on voulait démystifier "l'étroit trou noir" lol! , du coup on avait envoyé quelques fois la balle pouic-pouic d'Ambrouille et elle allait la chercher au début avec un peu de réticence, puis sans souci.

De ce fait on partait avec une petite et maigre expérience du terrier
On met Ambrouille devant le terrier, et le renard était face à elle à courte distance. Elle hésite, mais avec nos encouragements et nos félicitations elle rentre et travaille. On croit que c'est gagné et on referme la grille derrière elle, mais très vite elle panique, se retourne et cherche à sortir. On rouvre et on croit que c'est peine perdue.

Mais voilà que Christelle et Vortex arrivent, Ambrouille va rapidement faire la fêtte à Vortex et revient, comme rechargée en fierté, à vive allure dans le terrier et se remet au travail. On rééssaie de refermer la grille et elle ne s'en est même pas rendue compte.

Après mes souvenirs sont moins clairs, tant il était difficile de la tenir, Vortex a essayé mais Christelle vous en dira plus, disons qu'il est resté sur son dernier échec et n'a pas réussi à vaincre sa peur. Il semble pourtant en avoir envie.

On a essayé de mettre Ambrouille à la poursuite, j'aime autant vous dire que le renard une fois libéré s'est dépêché de prendre la fuite, mais Ambrouille avec son petit gabarit, la très rapidement rattrapé, s'est retrouvé juste derrière lui, et a bien aboyé. J'aime autant vous dire que mon petit chien si mignon ne l'est plus du tout avec un renard dans les parages, tellement excitée, elle pourrait être "agressive" avec les autres chiens. Pour ce qui est de la poursuite on s'est contenté de travaillé sur le plat, et on n'a pas insisté, M. Couteret pensant qu'Ambrouille était trop énervée et risquait de se transformer en jagd affraid
Non sérieusemnet il avait peur qu'elle cherche le contact et ne morde ou ne se fasse mordre par le renard. Ambrouille a essayé de "montrer" ce qu'il fallait faire à une de ses chiennes (4mois et demi), et Ambrouille on ne sait pas trop comment arrive à faire demi-tour dans le terrier, et fait in lassablement des tours de boucle pour arriver à choper le renard. lol!

POur ce qui est du broussaillage, plus difficile pas assez patiente, Ambrouille va trop vite, compte trop sur nous, mais apprend vite, il faut la suivre et lui donner des ordre(l'encourager) en chuchotant, pour essayer de canailser son énergie, et ça marche.
Vortex quant à lui est un très bon pisteur, mais n'aboit pas.

Le dernier mot qu'à eu M. Couteret à notre égard. "C'est bon vous pouvez l'inscrire à un concours de TA", et bien autant vous dire qu'avec un seul entrainement au TA, ça fait chaud au coeur.

Publié dans Travail de chasse

Commenter cet article