Cette fois-ci ce sont les canards....

Publié le par Katia

Alors voilà on revient tout juste de notre promenade qui une fois encore a tourné à la chasse.
Donc tout d'abord Mlle Ambrouille des Halliers de la Lierre, a sauté dans la mare à cause d'une grenouille. Sauf qu'il y a très longtemps qu'il n'a plu chez nous et donc elle s'est retrouvée coincée dans les herbes d'eau. Elle panique et finit par en sortir.

On continue notre promenade, et passons à côté du fossé qui amène l'eau jusqu'à l'Aubance notre petit cours d'eau.

Tout d'un coup Ambrouille fait demi-tour et disparaît dans les hautes herbes, puis Plouf elle est dans le fossé.

On se demande ce qu'il lui prend et on s'inquiète qu'elle ne tombe nez à nez avec un ragondin.

Finalement elle trouve un canard qui réussit à s'échapper, mais elle n'en démord pas et repart à la recherche du canard, et elle en trouve un autre, sa progression était difficile car le fossé était plein d'herbes, ronces et autres saloperies dans le fossé, elle devait soit sauter, ou passer en dessous des herbes, enfin ça ne facilitait pas sa progresssion, mais cela empêchait aussi l'envol des canards.

Quoiqu'il en soit elle en chope un autre et ça a craqué, autant dire que ça fait drôle, d'autant qu'on a cru à  ce moment qu'il s'agissait d'un ragondin, mais le canard a replongé.

Puis elle retrouve le premier canard pense-t-on, car à peu près au même endroit. Mais le canard ayant été retrouvé par Ambrouille, qui lui a gratté le dos, et l'a mordu, a fait le mord et c'est ce qui l'a ssauvé.

Nous avions cru qu'il était mort, on l'a donc attrapé, et il était bel et bien vivant, Ambrouille était folle.
Et elle cherchait a lui croquer le cou et la tête.

Nous ne voulons pas trop l'encourager dans la voie de la plume à cause des perroquets des parents à Christophe, rappelons qu'ils vivent en liberté dans la maison et que la dernière fois que nous y sommes allés, on a bien cru qu'ils y resteraient tous les deux.

Nous avons donc relâcher le canard, et rattacher Ambrouille dans l'espoir que l'un survivrait aux coups de crocs, et l'autre ne chercherait pas trop à le rattraper.

Mais Ambrouille cherchait tout le long, de retrouver une piste de canard.

C'est bien elle chasse, mais on préfèrerait qu'elle en reste au poil.

Publié dans Petites anecdotes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article