Début des vacances d'été

Publié le par Katia

        Des tas de choses à raconter en 3 semaines de vacances. Je vais donc essayer de tout vous rapporter dans l’ordre et certains faits vous seront racontés plus en détails dans d’autres articles, où il vous suffira de cliquer sur le lien.

        Donc nous sommes partis durant un peu plus de 15 jours en Charente chez nos parents, habitués de voir débarquer la furie.

    Ambrouille était bien contente de retrouver une copine de jeu, un shih-tzu élevé au jack russell, mais ses maitres ne les laissent pas jouer comme tels.

Qu’importent elles se font de belles parties de jeu, Ambrouille la droguée du pouic a profité d’une fermeture d’animalerie pour voir son stock de jouets s’agrandir, mais l’un d’entre eux, n’a même pas duré la soirée il s’agissait d’un soutien-gorge en peluche avec des pouics, holala, il combinait le rêve du Jack russell terrier.

        Nous sommes allées faire un tour au concours d’agility de Cognac, nous regrettons beaucoup de n’avoir pu y participer. Car le temps était propice, il y avait peu de participants, l’organisation était excellente et puis j’ai vu d’autres possesseurs de jack et jagd présents sur le forum smartkoogar.

 

        Ambrouille a encore eu le droit a de nombreuses promenades dans les champs qui se sont souvent finies en chasse au lapin ou au lièvre et on en a vu un paquet…

Ah ben oui depuis que Mademoiselle a remarqué que dans l’eau il y avait aussi du gibier, ben figurez-vous qu’à chaque sortie elle cherche à aller dans l’eau, même s’il s’agit d’un fleuve comme la Charente, et après dur de l’en sortir, non à cause du courant, car elle n’est pas téméraire, mais parce qu’elle n’aime pas nager où, elle n’a pas pieds comme sa maitresse d’ailleurs.

Donc elle se baigne, patauge dans la vase, sauf qu’en bord de fleuve, il n’est pas toujours évident de remonter sur le bord du chemin.

Heureusement qu’il s’agit de chiens autonettoyants. Parce qu’il faut voir dans quel état elle était avec ses chaussettes noires…

        Nous sommes allés une fois encore chez mes grands-parents et une fois encore Ambrouille a passé son temps dans sa niche. Mais Christophe a pu voir son premier vêlage (mise bas d’une vache). Dans les champs certes, donc de loin mais il a pu aller caresser le nouveau-né.

    Le lendemain, lors d’une de nos promenades, nous sauvons un oisillon busard.

    Nous sommes allés aussi au bord de la mer, et c’était bien sympa, Ambrouille était très obéissante. Nous sommes allés à Talmont village très agréable à visiter, car il est interdit aux voitures, et il y a plein de boutiques de produits régionaux.

    Et puis Ambrouille a été très malade, une grosse trachéite qui se traduit par de grosses quintes de toux accompagnées de vomissements.

    Samedi matin on décide alors de retourner au club, puisque cela va mieux, et là c’est la folie, toute heureuse de retrouver des copains, elle pète un câble, est complètement excitée, elle a beaucoup de mal à tenir en place.

    Entrainement agility, j’ai dû mal à garder son attention, et je n’ai toujours pas le slalom. Je me dis que ça promet pour le lendemain à Luçon au concours d’agility.

Et puis le concours de Luçon est arrivé, la pression monte…

Publié dans Petites anecdotes

Commenter cet article