Notre premier concours d'agility: Luçon 2007

Publié le par Katia

Donc le concours s'est déroulé le dimanche 22 juillet à Luçon en Vendée. (Non loin de son pays d'origine).

Nous étions alors en Charente, toute la voiture était prête dès le samedi soir, car nous devions partir au plus tard à 5h15 Shocked. Il ne nous restait plus que la chienne, sa niche, notre pique-nique et nous.

Bref dès le samedi soir on était parés. La nuit d'avant avait été difficile et j'avais très peu dormi, donc j'étais allée au club des canicazes histoire de me rassurer.
Mais Ambrouille sortant tout juste de sa mise en quarantaine à cause de sa toux du chenil, ben elle a pété un cable
dit, et je savais que ça allait être dur. Mais j'espérais que ce contact règle un peu le problème, mieux valait qu'elle pète le câble ici que le lendemain à Luçon...


Bref, nous voilà au jour J, ou en tout cas le premier, d'une longue série je l'espère. Lever à 4h30,branle-bas de combat. Je sors la chienne qui ne comprends d'ailleurs pas bien pourquoi on la lève en pleine nuit pour pisser, je lui donne quelques croquettes, pas trop à cause de la route (bien qu'elle n'ait jamais été malade) et puis parce que je ne lui donne jamais les matins quand on va au club, donc cela me semblait naturel (mais alors qu'elle bourde par la suite
Thumb down).


Puis on part, le trajet se passe sans encombre (il faut dire qu'à cette heure là, un dimanche matin, il faut être frappadingue). Et vive les GPS qui nous a permis de nous ramener à bon port sans stress supplémentaire, du "oh on est perdu, mais c'est où, on va être en retard..."


Arrivée à 7h15 à l'hippodrome de Luçon, on choisit de laisser la voiture plus loin mais à l'ombre. Ambrouille a dormi tout le trajet. On va se dégourdir les jambes et qui apercevons nous aussitôt, nos compagnons de galère, dans l'épreuve du premier concours: les maîtres d'Argos.

On papote, on papote, on visite les lieux où tout s'active déjà, on récupère notre dossard, pour ma part le 58. Ce jour-là
, ça aura plutôt été le numéro de la honte que celui de la chance, Boulet

Puis on va détendre les chiens, on nous offre le café, mais la pression m'empêche d'avaler quoique ce soit et puis j'avais manger quelques heures plus tôt.
Donc on les fait courir et jouer, pour Ambrouille ça a bien marché, mais finalement, pour moi la pression continuait à monter.

Enfin, voilà le moment tant attendu le premier parcours, le GPF (Grand Prix de France), le juge a l'air sympa, le parcours pas vraiment compliqué, allez on se lance et voilà le résultat en 3 parties (désolée, c'est qu'il y a eu des coupures).:

http://www.dailymotion.com/video/x2nn9t_1er-parcours-partie-1
http://www.dailymotion.com/video/x2nnhd_1er-parcours-partie-2
http://www.dailymotion.com/video/x2nnlf_1er-parcours-partie-3_animals



Une haie, deux haies, trois haies et le slalom, je dois rappeler Ambrouille à ma gauche parce qu'on ne savait faire que comme ça, sauf que ça ralentit mademoiselle, qui pourtant était dans les starting-block au départ, alors elle se barre sous la barrière.
injuste
J'arrive enfin à la récupérer, on fait un slalom correct, mais on discute avec le juge et Ambrouille décroche à nouveau, je la récupère et la relance, mais à la table, maintenant je procède autrement, par mon attitude je la stoppe au lieu de la lancer dessus, du coup elle décroche encore et se barre à nouveau du terrain.
Et nefin le calvaire et finit, c'est dur de courir, rappeler son chien, s'égosiller pour qu'il revienne sur le terrain, et pour un premier parcours en concours c'est dur...pour le moral.

Donc une longue pose nous attend et on détend à nouveau la chienne, on écoute les conseils des uns et des autres et on essaie de ne pas trop perdre la face et de se dire qu'il y a encore d'autres parcours et puis ça peut difficilement être pire.
corde


Deuxième parcours l'open:
http://www.dailymotion.com/video/x2nnsk_2eme-parcours_animals

Là j'utilise la méthode du knacki, pour capter son attention, évidemment ça marche tout de suite mieux, on parvient même à faire trois fois le slalom, premier coup elle loupe une porte on reprend le slalom en cours de route mais les piquets étant tous de la même couleur, je reprends au pif, sauf qu'arrivées en bout de slalom, le juge: "non madame, ce n'est pas la bonne sortie", donc on reprend tout depuis le départ, et on s'en sort. On poursuit notre parcours, sans trop de difficulté, mais il y a une manoeuvre difficile (pour nous), Ambrouille passe le saut en longueur, et prend une piste je retourne la chercher, et je capte à nouveau son attention sauf que comme je ne lui indique rien, elle ne sait pas quoi faire et me reprend l'obstacle à l'envers, et donc éliminée et priées de sortir.

Sauf que oh misère, je me rends compte dans le sas de sortie que j'ai perdu ma knacki sur le terrain, alors nous voilà tous en train de chercher par terre la fameuse saucisse, oh la honterougeje vous raconte pas, je savais plus ou me mettre.

On fait le bilan avec mes connaissances et l'expérience des autres concurrents, c'est quand même merveilleux, de se faire aider et soutenir par des gens qui ont plus d'expérience, car même si leur chien n'a pas fait les mêmes bourdes eux aussi ont commencé, une fois...

Fin de matinée, il est midi ou presque et on passe le premier degré, j'ai bon espoir le parcours est "facile" dions qu'il n'y a aucune difficulté ni pour moi (la conduite) ni pour Ambrouille, enfin sauf qu'il y a encore un slalom....
Mad, mais c'est avec le juge gentil, Ambrouille commence à fatiguer, il faut dire quon ne lui a pas laissé une minute de répis et de repos, là encore manque d'expérience. Et puis son ventre gargouille, elle a faim.

Donc voici le troisième parcours:
http://www.dailymotion.com/video/x2nr1m_3eme-parcours-1er-degre_animals

Là encore éliminée il faut dire que le saucisse frite juste derrière la barrière était forcément plus tentant que le slalom, d'autant qu'il était à portée de gueulelol!. Là j'ai abandonné, je n'ai pas réussi à la remettre sur le terrain, car quoiqu'on en dise, tous les autres parcours je les ai finis. Boulet Enfin presque...
Et en plus j'ai appris par la suite que c'est moi qui nous élimine parce que je traverse le slalom. Boulet
. Enfin quand même cette dame derrière la barrière aurait pu avoir un peu plus de tact, elle aussi est concurrente, et on évite de laisser une assiette de bouffe juste derrière la barrière.
Je crois qu'Ambrouille était bien, elle était à l'écoute et avait bien entamé son slalom, ce doit vraiment être la faim et cette tentation qui ont fait capoté ce parcours, c'est bien dommage.
En tout cas de dire j'abandonne a été un réel déchirement.

Bref, enfin une pose, on met Ambrouille à la sieste, et on pique-nique on en profite pour lui donner un peu de melon et autre bricoles...Bref, j'essaie d'apaiser sa faim ou sa gourmandise.
Et puis un peu de calme et de repos ont aussi fait du bien.
Enfin pour ma part je me suis dit qu'à partir de maintenant je ne pouvais plus faire pire, alors je ne me prends plus la tête.

Milieu d'après-midi le jumping:
http://www.dailymotion.com/video/x2nwy6_4eme-parcours-jumping_animals

Là je ne me prends même plus la tête, après la journée qu'elle m'a faite, je jette un peu l'éponge (oui je sais c'est pas beaucache)

Plutôt un bon départ, mais Ambrouille continue de décrocher je la récupère (heureusement parce qu'à côté c'était le concours d'obé rythmée
boulay)
Puis elle décroche encore un peu plus loin, il faut dire qu'il m'en faut peu pour être désorientée et ne plus très bien savoir où j'en suis, du coup je me plante dans ma conduite, je rattrape Ambrouille de justesse et essaie de la relancer sur la bonne haie, mais le juge s'en approche, pour m'aider, mais il n'a pas eu l'effet escompté, et il en était bien désolé. Bref on parvient quand même à repartir.
Puis il y a de nouveau ce slalom et heureusement Aurélie était là pour taper sur la barrière au moment où Ambrouille s'en est approchée, du coup Ambrouille ne comprend pas vraiment pourquoi la barrière cette fois-ci répond, alors elle fait son slalom s'en être dedans et regarde avec insistance la barrière, je l'envoie dans le tunnel, j'avoue m'inquiéter un peu, car qui me dit qu'elle ne fera pas demi-tourbalance, elle qui l'aime tant, allez quoiqu'il en soit je tente le tout pour le tout et j'avance je ne l'attends pas, et c'est ce qu'elle, elle attend de moi, que je lui fasse confiance et que j'avance.
Et cette fois-ci on est éliminée à cause d'un dépassement de temps:
75.66 max autorisé: 64 +15 points de pénalités sur le parcours.


Et pour finir de longues heures plus tard, la remise des coupes.
Evidemment étant donné notre journée on ne s'attend en aucun cas à en recevoir une, d'ailleurs j'ai même laissé Ambrouille dormir dans la voiture
dodo.
Et en fait, si bien que nous étions les dernières des dernières, les reines des éliminées
corde, nous avons reçu la coupe des espoirs (une façon poile de dire qu'aujourd'hui ça n'avait pas été ça, mais que la prochaine fois ce serait mieux), en tout cas pour moi c'est la coupe de l'encouragement et de la hargne, d'autant que cette coupe a une histoire, elle vient de Pretty, jack russell terrier, éteint bien trop tôtange, elle avait gagné cette coupe parmi tant d'autres lors d'un concours et sa maîtresse, Laurence, avait choisi ce jour, le championnat de France des russells terriers pour remettre en jeu toutes les coupes qu'avait gagné Pretty.merci
Je vous raconte pas l'émotion pleur
quand j'ai reçu cette coupe premier.

Donc aujourd'hui encore j'en garde les larmes aux yeux. merci à tous et une grosse pensée à toi Laurence et à Prettybisou


Voilà pour le concours d'agility, notre premier, mais sûrement pas le dernier, il ne nous reste plus qu'à bosser, Ambrouille et moi : le slalom.
Moi : la confiance en mon chien, ma vitesse et ma conduite.
pompes Donc au travail.

Depuis evidemment nous avons travaillé, mais nous avons encore du chemin à parcourir et des concours à faire.
Ce concours m'aura permis de voir, nos forces
thumleft et nos faiblessesThumb down. Maintenant les points forts, en dehors du slalom, Ambrouille a acquis tous les obstacles et ne fait pas de fautes de zones, c'est déjà ça, elle aime ça et est motivée si je la pousse, ou lance, disons si elle ne cogite pas.Aussi elle n'a pas été plus inquiète que ça par l'environnement, elle qui est de nature angoissée s'en est assez bien sortie.

Cette journée aura aussi été l'occasion de débourrer Ambrouille au cavage : la recherche de truffes, et bien elle adore ça. Sans oublier de rencontrer plein d'autres passionnés des russell et des chiens en général.
youpi


Vivement le prochain entrainement et le prochain concours.
trocool

Maintenant et avec un peu de recul, peut-être d'autres choses ont joué en notre défaveur, Ambrouille a eu ses chaleurs le lendemain, et c'est aussi pour ça qu'elle avait beaucoup de mal à suporter ses congénères.
mais il faut bien débuter un jour.Mad

La suite au prochain épisode des aventures de la Broubrougnette.




    

Publié dans Petites anecdotes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article