Concours de Bouguenais

Publié le par Katia

Alors tout d'abord désolée, j'aurai tant aimé que mes paroles soient suivies de vidéos, sauf qu'étant seule, je n'en n'ai aucune.Mad
Ce sera pour le prochain concours (celui du club, dimanche prochain).
Alors côté concours bonne journée dans l'ensemble, même si il y a encore beaucoup d'améliorations à mettre en place.joie

Alors c'était mon tout premier concours avec les ordres de passage et la marche au pied sans laisse jusqu'au départ...Et en plus pour la première fois je vois que c'est nous les A qui commençons la journée.Thumb down
C'est donc la raison pour laquelle pour mon premier parcours je mémorise les 3 dossards avant le mien, histoire de faire pisser la bête un peu avant , et de la fixer sur moi. Sauf que les trois dossards avant moi n'étaient pas là et du coup j'entends N° 20, N°20, et là je me dis merde, pas le temps faut que je fonce.Thumb down

Open:
Pas le temps de préparer Ambrouille , car le temps de faire le tour, j'arrive dans le sas d'entrée et c'est déjà notre tour. Du coup je  laisse tomber laisse et collier, Ambrouille voit un chien passer derrière elle à l'extérieur, et devinez, elle se barre.Boulet
J'arrive à la reprendre non sans difficulté. Je l'emmène au départ, sans qu'elle soit fixée sur moi du coup, et mlle se barre à nouveau pour aller dire bonjour aux juges de terrain (des hommes pourtant), par chance elle n'a pas sauté la haie, donc pas pris le départ. Je la reprends la mets au départ (sans la toucher bien sûr, pas facile quand elle est partie dans son délire).
Allez, au départ, c'est parti : une haie, une deuxième, la balançoire, le tunnel et normalement le slalom, sauf qu'à la sortie du tunnel les chiens voient directement la passerelle, alors j'ai beau rappelé Ambrouille, l'appel de la passerelle est plus fort Bouletet  elle met une patte sur la passerelle = éliminées.
Le juge nous laisse quand même le temps de finir le parcours, plutôt propre d'ailleurs une belle chaussette (en plastique, comme celle qui nous avait causé tant de tort à Basse-Goulaine), et voit que j'ai des difficultés à la table, il me demande donc de renforcer la table en la caressant et la félicitant. Merci M. le juge, j'ai vraiment apprécié cette attention touchante.merci
En revanche dommage, que le travail sur la table à la maison n'ait pas porté ses fruits.

Après 4 longues heures d'attente, une petite sieste dans la voiture, et une petite course à pieds et une longue partie de jeu, nous voilà fin prête à repartir.

Le 1er degré:
Quand je vois le parcours et fait la reconnaissance, je me dis que ce ne sera pas aujourd'hui que l'on aura notre partie de brevet, impossible la position du slalom et de la passerlle est identique à l'Open, sans compter que le parcours n'arrête pas de croiser, et par conséquent multiplie les chances (ou disons les risques) de nous planter, elle comme moi.
Du coup je me prépare mieux, Ambrouille est  à l'écoute dans le sas d'entrée, je n'exige pourtant pas assez d'elle au niveau marche eu pied notamment, du coup dès qu'on rentre dans le terrain, rebelotte, elle part faire la fête aux juges de terrain, qui sont d'ailleurs toujours les mêmes.
Je la récupère et la remet au départ, et c'est parti. Bon début de parcours, descente de toit, je fais un pivot, pour changer de main et la reprendre à ma droite, mais faute de débutante, je ne la regarde pas assez et Ambrouille reste à ma gauche, et très à gauche de la haie, au moment où je me rends compte de sa position je m'apprête à poser le pied sur elle, du coup pour ne pas l'écraser (le mot parait un peu fort, mais si je venais à prendre appui sur mon pied alors que sa patte est dessous, je la lui fracturerais sans aucun doute), donc je préfère ne pas prendre appui et tomber sur le cul pour ne pas non plus toucher la haie. Du coup je l'ai arrêtée alors elle se braque et refuse d'avancerThumb down, je la relance en lui demandant si elle était prête, et on repars, on finit donc par la prendre cette haie (un refus quand même), on poursuis le parcours.
Arrivée sur la ligne droite d'arrivée je cours comme une dératée, alors qu'elle prends le pneu sur le côté (encore un refus),, je freine (mais comme on venait de dehors et qu'il avait beaucoup plu, mes chaussures étaient mouillées) et glisse et me retrouve sur le cul (encore une fois)Boulet, je suis exactement à la hauteur du pneu, et me voyant à terre, elle croit avoir mal fait et revient vers moi en prenant le pneu à l'envers = éliminées, injusteet c'est encore plus dommage, car c'était l'avant-avant-dernier obstacle et qu'il ne restait plus que des haies en ligne droite, et que jusque là nous n'étions pas éliminées.dit

Bref tirons les enseignements de ce parcours, je dois davantage regarder ma chienne sur les parcours, m'essuyer les pieds avant d'entrer en salle, me relever rapidement.
Les bons points: Sur les conseils de Maud (maîtresse de Vodka: American Staffordshire Bull Terrier), Ambrouille me fait une très belle table, mais je comprends aussi maintenant pourquoi elle bloque sur cet obstaclethumleft, c'est parce que je l'y arrête et que par conséquent je la coupe dans son élan. Donc je reçois de nouveaux conseils de la part de la maîtresse de Shadow: Border Collie, et décide plutôt que de l'arrêter sur la table de lui faire faire de l'obéissance sur la table, ainsi elle ne se sentira pas en inactivité, et devrait moins rechigner à s'y rendre.
On parvient à manger avant d'être les premiers à reprendre dans l'après-midi.

GPF:
A la reconnaissance, le parcours ne me parait pas plus difficile que le premier degré.
Bonne réaction d'Ambrouille dans le sas qui est de toute façon de plus en plus fixée sur moi. Cela ne l'empêche pas dès son arrivée sur le terrain de retourner voir les juges de terrain (qui n'ont toujours pas changé).
Un bon début de parcours, une table pas trop vilaine et avec les ordres sur la table, elle est plus allante pour la suite du parcours. Sauf qu'à la descente de table, je me tourne comme pour la lancer sur le slalom (ben oui c'est comme ça que j'ai fait ma reconnaissance) sauf qu'il y avait une haie à prendre avant, donc je cafouille, elle me prend quand même la haie puis le slalom, elle rentre bien, mais saute la deuxième porte = refus.
On continue, et encore une fois dans la ligne droite d'arrivée, je la regarde d'un oeil, et au pneu elle passe dessous (moi je crois qu'elle le prend bien) sauf que le temps que je comprenne ce que me dit le juge et que je réagisse, Ambrouille avait déjà pris la haie suivante = éliminées.Mad

Bon cela reste un parcours propre, avec peu de fautes, rien d'irrémédiable, une chienne rapide, à l'écoute et avec une table vraiment pas vilaine. Encore des petits couacs, mais je suis super satisfaite de notre parcours, le juge nous laisse encore finir notre parcours.trocool

Encore une petite sieste dans la voiture, histoire de reprendre des forces, Ambrouille dort sur mes genoux.
Et on retourne dans la salle, je préfère ne plus laisser Ambrouille dans la voiture, trop de passages, j'ai peur qu'on me la vole.
D'ailleurs à l'intérieur non plus je ne la laisse plus dans sa niche, car beaucoup de gens(conccurents) ont craqué sur Ambrouille, mais il y aussi de plus en plus de visiteurs, qui eux aussi craquent sur Ambrouille, car durant nos préparations, et pour la fixer sur moi, Ambrouille exécute des ordres et notamment "Pan t'es mort" ou "Hauts les mains - Pan t'es mort", les gens adorent et me le redemandent constamment, Ambrouille se prête facilement au jeu, même venant des enfants qu'elle ne connait pas, elle a les yeux qui brillent elle adore se donner en spectacle, travailler, pour entendre les rires et recevoir uen miette de récompense.bisou
Je rencontre même deux hommes qui m'accostent me demandant quelle race est-ce? Je leur répond qu'il s'agit d'un jack russell, ils me répondent :
-"Comme celui de Dechavanne"
-"Oui sauf que la mienne est bien plus belle, elle est fine et svelte et pas boudinée" (bien sûr c'est une histoire de goût car Ambrouille est  typée parsonne, alors que celui de Dechavanne est bien typé Jack)
-"Ah oui mais celui de Dechavanne, lui il a un cocard"
-"Ah oui mais celui de Dechavanne, il ne sait pas faire ça" Et là démonstration du "Pan t'es mort", les gars sont soufflés
- Ah c'est bien vrai, elle est super cette chienne."joie

Par conséquent pas besoin de s'appeler Dechavanne, ou d'avoir un cocard, pour être un super chien.

Mais la journée n'est pas finie, et nous devons cloturer la journée par le jumping, les visiteurs viennent sans cesse me demander de pouvoir la caresser, ou me demander de leur montrer ses petits tours, et enfin quand est-ce que vous passez?
Ca pour une question c'est une bonne question, on ne sait vraiment jamais quand.

Bref voilà que notre tour arrive.
Le Jumping:
Ca commence mal, ditle départ se fait sur la table et Ambrouille, alors que j'avais pris de l'élan depuis le sas d'entrée, évite soigneusement la table, va encore dire bonjour aux juges de terrain et voyant que je la rappelais décide de prendre le sas de sortie. J'insiste, mais voyant que je n'ya rrivais pas le juge m'autorise à la porter sur la table.Boulet
Et nous voilà parties, tout s'enchaîne très vite, Ambrouille me fait un super parcours aucune faute, je la ralentit peut-être un peu trop au départ du slalom, mais au moins cela me permet d'assurer.
Bref, on ne peut pas faire plus ravie que moi, un parcours rapide sans faute, une chienne extrèmement attentive, du coup on parvient à se classer 5èmes, sachant que devant nous, il y a  au moins 2 troisièmes degrés, la femme d'un Jérémy Barré (sélectionné de nombreuses fois en équipe de France), elle aussi peut-être d'ailleurs. Et puis on ne finit qu'à 2 secondes derrière le premier alors avec une chaussette plus rapide et si je l'avais moins ralentie au slalom, on peut y arriver.premier

Bref, je suis super contente, revigorée pour la suite, extrèmement motivée à progresser. Et ce que j'ai du mal à comprendre, je sonstate que j'arrive toujours mieux le jumping (qui se trouve toujours en dernière partie de journée), alors qu'Ambrouille ne fait pas de faute de zone, donc elle devrait aussi bien réussir sur les autres parcours. Je présume donc que je suis plus fatiguée le matin, moins disposée, ou je fais peut-être moins attention sur les reconnaissances, et peut-être aussi qu'en fin de journée Ambrouille est plus attentive, plus fixée sur moi et que cela joue peut-être.

En tout cas mercià la solidarité des autres particpants qui n'hésitent pas à prodiguer conseils, et réconfort, sans compter le coup de main. Merci à Cindy et Veebop : Bouvier de l'Entlebuch, qui m'a permis de garder Ambrouille pendant mes reconnaissances ou je passais dès le départ, car je n'étais pas toujours très rassurée de la laisser dans sa niche, car Ambrouille dans sa niche, ça va vite à voler une petit bout de chien.

Donc on a plus qu'à reprendre le travail à la maison sur la table,pompes et à tout éclater avec notre nouvelle méthode sur la table (bien qu'on risque de se faire remarquer entre autres par les juges) et ce dès dimanche prochain.youpi
 

Publié dans Petites anecdotes

Commenter cet article